Fallait y penser

Il faut le concéder: jusqu’à ce jour notre enseignement occidental s’est borné à compter par unité de scout, par paire de c…, par sizaine de louvetaux, par dizaine de fois que votre mère vous l’a répété en vain, par douzaine d’oeufs, par vingtaine de kilomètres.

Mais par quarantaine de Chinois. Non ca jamais!

Et à juste titre d’ailleurs: si on devait mettre un milliard quatre cent millions de chinois en quarantaine l’un aprés l ‘autre on mettrait cinquante six milliards de jours, soit cent cinquante trois millions quatre cent vingt quatre mille six cent cinquante huit années avant de bannir un virus.

Divisé par quarante cela ne fait que trois millions huit cent trente cinq mille six cent seize années et des poussières pour éradiquer un virus.

Du coup, on se sent mieux.

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Google photo

Je reageert onder je Google account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s