Automne en septembre, Noël en décembre ( dicton climatique préféré de Carl)

Il y a un pont

Qui s’étend

De septembre à décembre

.

Un pont mystérieux

Sur laquelle je m’arrête

La tête à l’envers

Les pieds plombés en l’air

.

Il y a un pont

Qui, comble du comble

Ne comble pas le vide

Mais m’écartèle

Me meurtris

Dans mes chaînes de fer

.

Il y a un pont

Un pont fragile

Inachevé

Qui a tout moment risque

De m’écrouler

.

Un pont sur lequel je me trouve

Sur le quel je me perds

Figé

Il n’y a pas d’endroit

Alors probablement à l’envers

.

Tu viens de mourir

Alors que tu dois encore naître

Et je me trouve

Ou plutôt, je me perds

Sur ce pont qui s’écroule à l’envers

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Google photo

Je reageert onder je Google account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s